Le Droit humain

Neue Neunte n°1909

 

Loge symbolique de "LE DROIT HUMAIN" en Suisse

Le Droit Humain

 

Après la révolution de 1848, des mouvements pour l’émancipation de la femme fleurissent. L’un de ces mouvements, la « Société pour la revendication des droits de la femme » est animé par Marie-Adélaïde, dite Maria, Deraismes, née en 1828. C’est une femme de lettres, elle publie dans les journaux , donne des conférences et pratique également avec bonheur la peinture et le piano. On lui reconnait une plume acerbe.

 

En ce dernier quart du XIXe siècle, la maçonnerie d’adoption est encore la seule forme de maçonnerie féminine acceptée pour maintenir le respect et sauver un des principes fondamentaux des Constitutions d’Anderson . En 1774, le GODF, décide cependant de prendre en considération ces loges en leur proposant, imposant plutôt, des règles et un rituel tout en continuant à refuser aux femmes l’initiation masculine. Mais, dans les années 1870-1880 des discussions s’étaient déjà engagées dans les Loges masculines en faveur de l'initiation des femmes. C’est ainsi qu’en 1882, le 14 janvier, elles aboutissent avec l’initiation de Maria Deraismes, l’illustre fondatrice de notre Ordre. Les remous provoqués par son Initiation au sein même de sa Loge amenèrent Maria Deraismes à s'en retirer. Maria Deraismes, réduite à l'état de maçonne sans atelier, et le docteur Georges Martin qui cherche à faire admettre des femmes au sein de la Grande Loge Symbolique Écossaise, élaborent discrètement, à partir de 1891, une structure maçonnique destinée à recevoir de futures maçonnes. De juin 1891 à mars 1893, des rencontres informelles, auxquelles assistent des féministes, se déroulent chez Maria Deraismes. En 1893, Maria Deraisme initie 17 autres femmes, reçues au grade de Compagnon puis élevées à la Maîtrise le 1er avril 1893. Dès lors, Maria Deraismes affilie Georges Martin et crée ainsi une Loge mixte.

 

Le 4 avril 1893, les fondateurs signèrent la Charte de «La Grande Loge symbolique Ecossaise Mixte de France LE DROIT HUMAIN» reconnue par la Loi française.

 

Le 6 février 1894, Maria Deraismes meurt et sa sœur Anna Féresse-Deraismes lui succède pour une année avant de démissionner (à cause de son grand âge) et laisse Georges Martin prendre les rênes du Droit Humain.

 

1896, est l’année où Georges Martin travaille à sa première Constitution, confirmant l’orientation qui aboutira le 12 juin 1901 à la proclamation de l’Ordre Mixte International « Le Droit Humain ».

 

Dès 1895, l'Ordre Maçonnique Mixte International «LE DROIT HUMAIN» créa de nouvelles Loges en France. En 1896, la première Loge étrangère voit le jour à Zurich. Bien que n'ayant survécu que 10 ans, elle amena les fondateurs de «La Gronde Loge symbolique Ecossaise.

 

Mixte de France LE DROIT HUMAIN» à envisager la création d'une structure internationale. Le 12 juin 1901, le «Suprême Conseil Universel Mixte International» fut constitué à Paris.

 

Des Loges seront ensuite créées en Angleterre (1902), aux Etats-Unis (1903), aux Pays-Bas (1905), en Belgique (1911) et en Suisse à nouveau (Genève - 1913).

Le premier Convent International se tint à Paris du 8 au 15 août 1920; les séances réunirent 70 délégués mandatés par 312 Ateliers répartis entre 25 pays déjà. Durant ce premier Convent International, les bases de la Constitution Internationale seront établies. La déclaration de principe actuelle conserve le même idéal.

L'Ordre Maçonnique Mixte International " LE DROIT HUMAIN " regroupe environ 30 000 membres, présents dans plus de 55 pays dans le monde, et sur les 5 continents. Le siège de l'Ordre Maçonnique Mixte International «LE DROIT HUMAIN» est à Paris.

 

La Fédération Suisse témoigne de la plus longue existence de l’Ordre hors des frontières de France puisque cette existence date de 1896 ! Trois ans à peine après la naissance de l'Ordre. Cette date correspond à l’allumage des feux, à Zurich, de la Loge « Zu den Eidgenossen » qui porta le n° 9 des Loges de l’Ordre et qui restera active jusqu’en 1905.

 

Puis, 1910, verra la constitution d’un Triangle à Genève qui deviendra en 1913 la Loge « Georges Martin » n° 44. Son premier président fut Johannes Reelfs, né à Amsterdam en 1888, qui s'était installé en Suisse en 1906. Deux autres Loges furent fondées dans le canton de Neuchâtel, et une à Lausanne (1923).

 

Le climat régnant avant la Deuxième Guerre mondiale et pendant celle-ci rendit les activités maçonniques plus discrètes. Les FF.'. et SS.'. étrangers qui en étaient souvent les initiateurs et, en tout cas les animateurs retournent dans leur pays d’origine à la demande de la Confédération qui, pour préserver sa neutralité, demande à tous les ressortissants de nations belligérantes de quitter son territoire. Mais les Loges ne furent point interdites grâce à la décision des citoyens suisses et aux efforts de nombreux maçons de toutes obédiences. La réunion mondiale de l'Ordre Maçonnique Mixte International «LE DROIT HUMAIN» organisée en 1936 à Genève témoigne de cette volonté.

 

L’après-guerre voit les Loges reprendre lentement leurs travaux et, en 1958, la Sœur Irène Marti, déléguée du Suprême Conseil, entame les démarches constitutives de notre Fédération. Ce long travail de préparation, aboutit le 18 octobre 1981. Les années qui suivent cette naissance sont assez florissantes. Malheureusement, en 1999, un schisme survient au sein de la Fédération et tout le travail de renaissance est à reprendre. Les Loges, marquées par la scission ont connu des moments difficiles. Cependant, en 2009 et 2010, la Fédération connaît le bonheur d’allumer les feux de deux nouvelles Loges. La « Neue Neunte » étant la dernière qui nous comble de joie et de bonheur.

 

J’ai dit, LG, le 12 décembre 2015

"LE DROIT HUMAIN" en Suisse

 

La Fédération Suisse témoigne de la plus longue existence de l'Ordre hors des frontières de France. Cette existence date de 1896 ! Trois ans à peine après la naissance de l'Ordre. Cette date correspond à l'allumage des feux, à Zurich, de la Loge « Zu den Eidgenossen » qui porta le n° 9 des Loges de l'Ordre et qui restera active jusqu'en 1905...

La Respectable Loge Tradition-Evolution à Genève

 

Tradition-Evolution, n°1105 à l'Orient de Genève

« L'Unité dans la diversité »

 

Comment être à la fois, concret et pragmatique, un peu idéaliste, généreux et bienfaisant, intransigeant et adogmatique ? Comment agir avec conviction...

Copyright @ All Rights Reserved 2016